Publié sous : Enseignements des Guides Célestes
 

Les liens (2ème partie)Adonaï

 

Je Suis Adonaï… Pour refaire une mise au point, j’ai pris cette dénomination pour ne pas avoir à utiliser mon Nom ! Celui-ci étant beaucoup trop puissant pour vous : mon Nom est issu directement du Verbe Créateur ; imaginez donner à un enfant un boitier avec un bouton rouge permettant l’envoie de missiles nucléaires… comprenez vous ? Vous n’êtes absolument pas prêts à utiliser un tel « pouvoir », votre cœur est loin d’être suffisamment épuré et dénué de tout orgueil et égoïsme, cela pourrait donner des résultats réellement catastrophiques et sonner définitivement votre glas ! Si j’ai utilisé cette forme d’appellation et non d’autres plus familiers, c’est aussi pour des raisons qui me sont propres concernant notre transcriptrice… ceci étant dit, je ne reviendrais plus dessus.

Aujourd’hui, nous allons revenir sur les liens et les raisons de leurs défections dans l’époque que vous vivez actuellement. Je vous ai déjà mentionné la différence entre l’amour adolescent et celui plus adulte, ceci n’étant nullement lié à une quelconque connotation d’âge d’incarnation. L’humanité actuelle est encore très largement adolescente, c’est-à-dire dans un stade émotionnel très intense, passionné, sans aucune prise de recul face aux divers évènements se produisant ponctuellement. Vous pouvez évidemment, faire la comparaison avec le passage de l’adolescence vers l’adulte dans votre vie, cela est très analogue, même si, pour la plupart, vous vous ressentez fortement adultes.

Sachez, que pour la grande majorité, ce n’est pas le cas. Etre adulte n’est pas rejeter une part de vous (l’innocence, la ‘naïveté’, la félicité), pour ne vivre que dans le sérieux (en occultant la joie, le bonheur… la spontanéité). Au risque de me répéter encore, vous vivez actuellement une période de grands remous intérieurs et extérieurs, ceci pour que vous puissiez évoluer d’un stade vers l’autre en conscience ! Les épreuves que vous traversez, les dissensions que vous ressentez au centre de votre être sont là pour vous faire réagir, vous secouer, pour qu’à force de vivre dans l’intolérable, vous vous obligiez à trouver vous-même, en vous, la solution pour revenir au tolérable, voir, au-delà.

Ainsi, nombre d’entre vous commencez à expérimenter des situations où les liens avec certaines personnes de votre entourage (proche ou pas) deviennent très pesantes, voir d’une lourdeur inextricable. C’est tout à fait normal ! Vous devez maintenant faire la part des choses entre les liens affectifs adolescents et ceux adultes. Tout ce qui se rapporte à la possession, l’obsession, la jalousie… n’est pas manière de vivre avec les autres de façon adulte. Evidemment, nous ne rejetons nullement cette forme d’amour qui est un passage obligatoire pour que vous puissiez ensuite le sublimer !

Combien de couples sont dans la dépendance l’un de l’autre ? Croyez vous que ces personnes sachent ce qu’ ETRE veut dire ? Absolument pas ! Ces entités ne vivent qu’à travers le regard l’un de l’autre, qu’à travers le miroir que l’autre reflète : ils ne sont que le reflet de Ce qu’Ils sont. Voici la grande différence entre deux âmes adolescentes et deux âmes adultes. Les êtres adultes, n’ont pas besoin de l’autre pour savoir qu’ils existent pleinement. Ainsi, ils accepteront beaucoup plus facilement, voir sans condition, l’autre. Pourquoi essayer de faire de l’autre ce qu’il n’est pas pour qu’il corresponde à nos attentes alors que celles-ci sont pleinement comblées en nous-mêmes puisque nous savons que nous existons individuellement, entièrement ?

Je parle ici de l’individualité propre à chacun, c’est-à-dire de la différence qui émane de chaque être qui est une grande richesse et non une séparation, je ne parle pas d’égocentrisme, mais bien de spécificité dans le TOUT.

Apprendre à se savoir exister, entièrement, pleinement, sans besoin dépendant de l’autre ne vous éloigne pas de vos semblables, au contraire. Plus vous vous accepterez tels que vous êtes, avec amour, indulgence, compassion, plus vous accepterez les autres. Vous porterez sur eux un regard Vrai, sans jugement, sans attente : vous vous suffisez à vous-mêmes. S’accepter Soi véritablement n’est pas un repli sur soi, mais bel et bien une ouverture aux autres ! Attention, se regarder tels que nous sommes n’est pas avec complaisance, ni faux-semblant, c’est réellement l’être entier, avec ses ‘qualités’ et ses ‘défauts’ et absolument pas tels que nous nous percevons ou souhaiterions que les autres nous perçoivent… la nuance est énorme ! Puisque d’un coté il y a l’objectivité, donc la vision adulte de l’être, et de l’autre, la dépendance à l’image reflétée dans le miroir d’autrui, donc la vision adolescente.

Ne soyez pas étonnés donc, si en ce moment, bon nombre d’histoires communes semblent se terminer : vous devez passer à un autre stade d’évolution. Sachez, pour que vous ne vous entêtiez pas inutilement, que ces ruptures sont programmées avant votre incarnation, et qu’elles sont autant d’épreuves pour vous permettre de comprendre où se situe l’illusion, et de vous recentrer en vous-même pour vous redécouvrir Vrai. Evidemment, si tout ceci est déjà marqué, il n’est pas non plus question de manquer d’humanité : vous pouvez tout aussi bien (et c’est fort souhaitable) défaire les liens avec douceur, en tout cas, le plus délicatement possible, car, si la souffrance est bien souvent inévitable (et permet de se tourner plus facilement vers son essence intérieur), il n’est point recommandé de l’accentuer en vous déchirant inutilement… ce qui est tout à fait caractéristique de l’affection adolescente.

Nous avons parlé des liens les plus ardus à rompre et ceux qui sont les plus porteurs de douleurs, et aussi ceux qui sont les plus représentatifs de votre stade de maturité, ceux du couple, mais il en existe bien d’autres qu’il vous faut aussi apprendre à faire évoluer, voir à défaire si la mutation ne peut s’opérer. Je veux ainsi parler des liens amicaux et familiaux…

Sans doute, ressentez vous le besoin de changer d’entourage parce que vous sentez que vos amis ne vous correspondent plus vraiment. C’est normal. Vos aspirations changent. De même que pour les liens de couple, ceux avec les amis doivent eux aussi se modifier ; vous ne devez plus avoir la dépendance de ce qu’ils peuvent penser de vous, vous n’existez plus à travers eux mais pour vous-mêmes ! Evidemment, je ne parle absolument pas de vous isoler et de rejeter tout contact amical. De la même façon vous devez passer outre toute dépendance vis-à-vis d’autrui. Ainsi, les liens familiaux sont aussi concernés.

A part pour les jeunes enfants qui ne peuvent faire autrement que d’être dépendants de leurs parents, voir de leur famille, vous devez apprendre à couper le cordon (ce qui ne veut pas dire couper tout contact !) et à vivre par vous-même sans forcément l’approbation de telle ou telle personne influente de l’univers familial. Pourquoi est-ce si important ? Parce que le cercle familial est le premier que rencontre l’enfant lors de sa naissance. Or, pour pouvoir évoluer en dehors, il va devoir s’émanciper, devenir petit à petit indépendant et apprendre ainsi qu’il y a d’autres personnes en ce monde qui n’appartiennent pas forcément à cette famille. Attention, je ne parle toujours pas de rompre définitivement les liens familiaux, ils sont très utiles encore dans votre société actuelle, mais de savoir évoluer en dehors… et il en va de même pour chacun des cercles qui vont se présenter à vous.

S’émanciper, se sentir Etre sans la dépendance du regard des autres, est une ouverture vers le monde extérieur, vers l’Amour inconditionnel.

Dans l’Amour inconditionnel vous acceptez l’autre tel qu’il est, sans besoin de le changer, sans besoin de le retenir, sans besoin d’en faire votre ‘propriété’. Cette forme d’Amour va émerger doucement : elle n’est pas si évidente et assez exigeante. En regardant autrui avec un regard vrai qui ne juge pas, vous allez l’aimer d’une façon véritable. Quel plus beau cadeau de n’avoir dans les yeux que de l’Amour et de la Compassion envers son prochain et non de la pitié et du jugement ? Sachez également que donner à l’autre sa liberté, celle de pouvoir se retrouver, est tout autant un acte d’Amour.

Redevenez de grands Êtres, soyez vrais, aimez, aimez, aimez ! C’est par le véritable Amour que viendra le Salut : aimez sans condition, c’est ainsi que je vous aime ! Amour n’est pas tiédeur, Amour est Volonté !

Adonaï

Source : http://www.lesailesdelumiere.com

Partagé par : www.terrenouvelle.ca - Terre Nouvelle - Portail vers la Spiritualité

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.

N'oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout,
écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider.

Publié sous : Enseignements des Guides Célestes
3 560 Visites

Votre aide est Importante…

Vous appréciez ce site
et voulez le soutenir ?

Vous pouvez contribuer en faisant un don via Paypal.

Avec tout mon Amour... Merci !


$ CAD
€ EUR

Abonnez-vous par courriel…

Et recevez les nouveaux messages à tous les jours... Une fois par jour

Entrez votre adresse e-mail:

Livré par FeedBurner

Utilisateurs en ligne

39 Utilisateurs en ligne