Publié sous : Enseignements des Guides Célestes
 

Du Surhomme à l’Homme éclairéKumaël

 

« Certains d’entre vous, influencés en cela par les discours des faux-maîtres, veulent transcender l’humain, c’est-à-dire s’élever au-dessus de leur condition d’hommes. Or, je vous ai dit que cela est une profonde erreur, et ce, pour plusieurs raisons. L’époque tourmentée dans laquelle vous vivez engendre sur votre terre les comportements les plus divers, et bien peu sont positifs. Je ne vais pas m’étendre sur l’analyse de ces attitudes, car là n’est pas mon propos. Sachez seulement que la tendance qu’ont certains à vouloir devenir des surhommes est peut-être l’attitude la plus dangereuse que vous puissiez adopter, et pas seulement parce qu’elle sous-tend un immense orgueil.

C’est avant tout parce qu’elle implique la négation de la sensibilité, avec toutes les conséquences que cela suppose.

Ne croyez pas que cette attitude, qui consiste à chercher à s’élever au-dessus de la condition humaine, soit le fait de quelques uns, ni qu’elle ne se rencontre que chez des dictateurs – potentiels ou non – ou des hommes qui ne recherchent que la domination de leurs semblables. Ce ne sont là que des cas extrêmes. Si je tiens à vous mettre en garde contre cette attitude, c’est justement parce que, en ces temps difficiles, elle se généralise de plus en plus, et sous le couvert des bonnes intentions, ce qui la rend encore plus insidieuse. Je ne m’adresse donc pas ici à l’homme assoiffé de pouvoir, mais à celui, sincère, qui va développer cette attitude en réponse à une situation de crise. La plupart du temps, comme je l’ai déjà dit, il sera influencé par un faux-maître, de ceux qui prônent le détachement. Nous avons vu en quoi le détachement est erroné, et je ne reviendrai donc pas là-dessus.

Ce faux-maître, donc, va enseigner à ses disciples que l’évolution de l’homme doit passer par la transcendance de l’humain. Ainsi, cet homme, qui était sensible, va apprendre que la finalité de son évolution est la négation de sa sensibilité. Comment s’étonner alors qu’il devienne un monstre froid ? Le plus grave est qu’il va à son tour se poser en modèle pour le reste de l’humanité, pour tous ces « pauvres » hommes qui, eux, n’auront pas eu la chance d’être initiés. A ceux-là, qui souffrent encore, l’initié, devenu indifférent à la souffrance, répondra que l’homme est responsable de ses souffrances.

Autrement dit, si vous souffrez, c’est parce que vous le voulez bien. Belle attitude de compassion de la part de celui qui se veut frère des hommes A ceux-là, qui cherchent encore, l’initié, emmuré dans ses certitudes, répondra que la Vérité est simple. Autrement dit, si vous ne l’avez pas encore trouvée, c’est parce que vous êtes moins évolués que moi. Faites comme moi, acceptez que je vous enseigne, et vous verrez comme les choses seront claires. Bel exemple d’humilité et d’intelligence de la part de celui qui se veut sage !

Vous comprendrez sans doute pourquoi nous vous mettons tant en garde contre les faux-maîtres ; ils fabriquent des faux-maîtres à leur image qui, à leur tour… Et ainsi se propage un enseignement faux, qui prône le détachement, et son corollaire, l’acceptation. Parce que cet enseignement est lourd de paradoxes : il apprend à l’homme qu’il lui faut transcender l’humain, devenir un homme supérieur, plus sage, plus instruit, et en même temps, il exige de lui une obéissance et une passivité extraordinaires. Ainsi, ce qui semblait être une injustice à l’homme noninitié va devenir pour le « sage » une loi. On substitue ainsi à une révolte sage une acceptation folle.

Donc, à ceux qui vous disent que la sagesse réside dans l’acceptation, répondez : « acceptation de quoi ? ». Accepter les lois divines, soit, mais encore faudrait-il les connaître. Et vous avez beaucoup d’idées fausses à ce sujet. Je vous dirai même que si l’homme le moins instruit n’en a qu’une connaissance assez imprécise, les faux-maîtres sont encore plus dans l’ignorance que lui. Et ce, parce qu’ils croient savoir, ce qui est pire que de ne pas savoir.

Il ne faut pas pour autant penser que vous êtes réduits à l’ignorance. Pas du tout vous pouvez, comme je vous l’ai déjà dit, avoir une compréhension satisfaisante des lois cosmiques.

Sachez simplement que la Connaissance est une recherche constante, vous vous en approcherez indéfiniment sans jamais l’atteindre. Il ne faut pas pour autant vous sentir misérables, cela est en effet aussi dangereux que de vous sentir grands. Pourquoi ? Et bien, parce que, si vous vous sentez misérables, vous chercherez tôt ou tard à vous grandir, à devenir des surhommes justement. Et nous avons vu quelles conséquences cela pouvait avoir. Vous devez au contraire accepter votre condition humaine, qui n’est pas misérable, c’est une profonde erreur de le croire. Certes, il existe dans l’univers des créatures plus évoluées que l’homme, mais vous avez, vous aussi, votre raison d ‘être. Si vous êtes incarnés sur terre, c’est pour vivre pleinement votre condition (humaine) d’hommes. Plutôt que de chercher à vous transcender vous-mêmes, ce qui est aussi vain que dangereux, il vous faut évoluer dans votre corps physique d’hommes. Vous avez en vous d’immenses potentialités, faites-les éclore.

Développez votre sensibilité, votre conscience, ce sera une façon bien plus juste d’oeuvrer pour votre devenir, que de rechercher un état surhumain, que, de toute façon, vous n’atteindrez pas.

Si vos faux-maîtres veulent vous conduire dans des impasses, refusez de les suivre.

D’une manière générale, prenez toujours beaucoup de distance face à un enseignement, quel qu’il soit, même, et surtout, s’il revêt l’apparence de la vérité. Sachez que la vérité n’est jamais donnée mais se construit, patiemment, à force de réflexion. Les guides, que j’ai appelés êtres de lumière, sont là pour vous aider à avancer sur les voies de la Connaissance. Si vous savez les distinguer des faux-maîtres (et je vous ai déjà appris à le faire), vous pourrez beaucoup apprendre avec eux. Sachez les écouter, car la méfiance excessive n’est pas meilleure que la croyance aveugle, toutes deux sont des attitudes extrêmes qui vous freinent sur le chemin de l’évolution. Et rappelez-vous que les guides ne veulent pas vous amener à croire, mais à réfléchir. Ils préféreraient d’ailleurs ne pas intervenir, cela voudrait dire que vous avez atteint un état de sagesse satisfaisant, tel que vous pouvez continuer seuls votre apprentissage. Hélas, cela n’est pas encore le cas pour la majorité d’entre vous. Pourtant, le devenir de la terre appartient à l’homme, c’est à lui de construire un futur harmonieux pour lui-même et sa planète. Vous êtes la créature terrestre la plus évoluée, c’est donc à vous qu’il appartient de guider l’évolution de la planète. Plutôt que d’adopter une attitude transcendante, il vous faut donc devenir plus responsables.

L’homme n’a pas été créé pour être mis sous tutelle, ce serait contraire au principe de liberté qui est une des lois universelles. Il possède toutes les qualités requises pour s’autogérer, L’homme est incarné sur terre parce que la fréquence vibratoire terrestre correspond à la fréquence vibratoire humaine. Sur d’autres planètes, d’autres intelligences sont apparues, qui ne sont pas humaines, qui correspondent à l’état vibratoire de ces planètes. La terre est donc le lieu d’incarnation de l’homme, c’est pourquoi il doit se préoccuper de son devenir, qui est indissociable de son propre devenir. Si la terre n’existait plus, l’homme non plus, car il n’est pas fait pour s’incarner ailleurs. Je tiens à vous éclaircir un peu à ce sujet, car vous risquez de mal interpréter ce que je vous dis. Si la terre venait à être anéantie et les hommes avec, je ne veux pas dire que vos âmes ne pourraient plus s’incarner. Non, mais elles s’incarneraient ailleurs, sur une autre planète, et vous ne seriez alors plus ce qu’il convient d’appeler des hommes, car une mutation se produirait dans vos corps physiques, mutation nécessaire pour vous adapter à la planète d’accueil.

Mais l’extermination du genre humain n’est pas, n’a jamais été et ne sera jamais une volonté du plan divin, bien au contraire. C’est pourquoi les guides travaillent à votre sauvegarde, mais cette situation ne peut et ne doit être que transitoire. L’homme a toutes les possibilités pour s’autogérer. Ne prenez pas prétexte, comme vous le faites souvent, de vos limites pour vous comporter en irresponsables. Il vous est possible de construire un avenir harmonieux sur votre terre.

Je vous invite à réfléchir à tout cela.

Que l’Amour vous guide sur les voies de la Lumière. »

Partagé par : www.terrenouvelle.ca - Terre Nouvelle - Portail vers la Spiritualité

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.

N'oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout,
écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider.

Publié sous : Enseignements des Guides Célestes
 
3 943 Visites
Print Friendly, PDF & Email

Votre aide est Importante…

Vous appréciez ce site
et voulez le soutenir ?

Vous pouvez contribuer en faisant un don via Paypal.

Avec tout mon Amour... Merci !


$ CAD
€ EUR

Abonnez-vous par courriel…

Et recevez les nouveaux messages à tous les jours... Une fois par jour

Entrez votre adresse e-mail:

Livré par FeedBurner

Utilisateurs en ligne

74 Utilisateurs en ligne