Publié sous : Enseignements du Christ
 

Enseignement sur la Peur et la ColèreChrist

 

Bien-aimés, je suis CHRIST.

Je viens à vous aujourd’hui pour partager un certain nombre d’enseignements. Le premier de ces enseignements concerne la peur et la colère.

Ce n’est pas parce que la peur n’est pas présente en vous, qu’elle n’est pas présente autour de vous. Cela est, bien sûr, un effet de l’illusion, qui s’adjoint aux autres effets particuliers de ces
temps, eux aussi si particuliers et si espérés.

La peur n’est pas un mystère. La colère n’est pas un mystère. Ce ne sont pas des choses qui échappent à l’entendement. Ce sont des choses qui, en vos temps, sous vos cieux, ne sont que le résultat de ce qui n’a pas voulu être vu, être accepté, être chéri, de soi-même en soi-même.

Je ne vais pas vous dire que tout cela est illusoire, car vous le savez. Je viens vous dire que tout cela est Amour, car même le manque d’Amour est la trace de l’Amour, le reflet de l’Amour.

Alors, soyez grands dans votre Amour, car c’est de cette Grandeur, de ce témoignage de la Grandeur de l’Amour que naît l’espoir d’une Vie meilleure, d’une autre Vie qui n’est pas cette vie.

Alors, bien-aimés, mes Rois d’Amour, ouvrez grand les bras, ouvrez-les aussi grands que possible, à l’infini, car l’Amour peut tout, l’Amour est tout. Absorbez joyeusement et légèrement, en l’Amour, tout ce qui vous est donné à voir, à contempler de ce monde, au travers de l’Amour. Il n’y a pas de peur qui soit trop grande pour ne pas pouvoir être instantanément absorbée par l’Amour et dissoute en l’Amour. De cela, rappelez-vous, car vous êtes l’Amour.

Je suis aussi venu vous dire que je vous aime, que vous êtes, de toute Éternité, mes compagnons en l’Amour – une autre part de moi-même, la plus belle part de moi-même, car comment l’Amour que je suis ne serait-il pas ce qu’il y a de plus beau ?

Il n’est plus temps de douter de quoi que ce soit.
Il n’est plus temps de dire, il est temps de rire, et ce qui doit se dire se dira.

Ô mes bien-aimés, mes coeurs d’Amour, mes coeurs vaillants, comment ce qui a cru être séparé pourrait-il être autrement qu’uni ? En un même Coeur, en le Coeur de l’Amour.

Je vous en prie, ne soyez pas tristes de quoi que ce soit. Ne vous attardez pas à la folie de ce monde, à son oubli et son ignorance. Voyez-y plutôt l’Amour, car ce monde n’est pas exclu de l’Amour et il ne l’a jamais été, à proprement parler. Il est une expérience, une expérience d’Amour qui ne vise à rien d’autre qu’à intensifier cette soif.

Pourquoi l’intensifier ?

Parce que c’est cette soif qui déchire les voiles de l’oubli. Cette soif n’est pas une punition. Elle est Miséricorde, elle signe le retour du Père et de ses Fils prodigues. Et la Mère-Terre, qui les porte, leur ouvre ses bras et les appelle de mille façons, de mille Feux.

source : www.accordanceaucoeur.com

Partagé par : www.terrenouvelle.ca - Terre Nouvelle - Portail vers la Spiritualité

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.

N'oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout,
écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider.

Publié sous : Enseignements du Christ
 
10 388 Visites
Print Friendly, PDF & Email

Votre aide est Importante…

Vous appréciez ce site
et voulez le soutenir ?

Vous pouvez contribuer en faisant un don via Paypal.

Avec tout mon Amour... Merci !


$ CAD
€ EUR

Abonnez-vous par courriel…

Et recevez les nouveaux messages à tous les jours... Une fois par jour

Entrez votre adresse e-mail:

Livré par FeedBurner

Utilisateurs en ligne

71 Utilisateurs en ligne