Publié sous : Enseignements des Guides Célestes
 

Le Pardon et la manifestation vont de pair

Maître Saint-Germain

 

Au seuil de cette année, qui s’annonce à la fois merveilleuse et pleine d’incertitudes, un thème s’impose clairement : le PARDON, thème qui n’a été qu’effleuré. On le mentionne un peu à tort et à travers, sans vraiment en comprendre tout le sens.

Bonjour. C’est moi, Violinio Saint Germain, Je représente le Septième Rayon (violet). Je suis venu vous entretenir du pardon et de la manifestation, deux sujets que Je veux aborder ensemble, car ils vont de pair. Sans le pardon émanant du tréfonds de votre être, vous ne connaîtrez jamais les merveilles de la manifestation dans la Lumière. Tant que le ressentiment habitera votre cœur, les tares qui ternissent votre existence depuis des milliers d’années se perpétueront.

Je suis venu aujourd’hui dans la sublime Lumière blanche du Dieu Saint de la Création. La Lumière blanche englobe toutes les fréquences lumineuses. Elle se manifeste sous différentes formes et l’univers est l’expression de cette Lumière. Elle se divise en plusieurs Rayons, et tous ces Rayons (ou fréquences) ont accès à la gamme complète des expériences. Aucune fréquence ne peut exister sans les autres, qui lui sont complémentaires; ce serait impossible dans l’univers physique. Les attributs principaux du Créateur étant l’harmonie et l’équité, les basses fréquences doivent être traitées sur le même pied que les hautes, car la plénitude de la Lumière repose sur l’existence de toutes ses expressions.

Non, ce ne sont pas des fadaises. Tout cela est très simple dans sa conception et dans son application. Si le Créateur repose sur le principe de l’équilibre, il est clair que tous Ses éléments doivent avoir accès au monde de l’expérience dans la même mesure, sinon certains seraient privilégiés; un déséquilibre s’ensuivrait. Tout ce qui existe, partout, n’est qu’une expression de cette même Lumière, peu importe la nature de cette expression.

Chaque individu, tout ce qui compose votre monde et votre expérience dans votre dimension, est donc l’expression de cette même Lumière. Qu’il s’agisse de plantes, d’animaux ou de minéraux, tous ne sont que différents aspects de la Lumière et chacun de ces aspects de la Lumière (fréquences lumineuses) est relié aux autres dans ses rapports et les complète.

Mais exclamez-vous : « Quel rapport avec le pardon et la manifestation ? ». Nous y arrivons, mais auparavant il nous faut jeter les bases de notre argumentation, sinon elle ne tiendra pas. Une construction sans fondation finira par s’écrouler.

Le dictionnaire définit le pardon ainsi : « L’action de pardonner » et pardonner par : « Tenir (une offense) pour non avenue, ne pas en garder de ressentiment, renoncer à en tirer vengeance; remettre (une peine, les péchés); absoudre; faire grâce »

Toutes ces acceptations sont valables, mais J’aimerais explorer le sens PROFOND de ce mot, l’impact, la répercussion de l’acte dans toute sa portée sur notre nature spirituelle. Comme Je l’ai indiqué plus haut, nous avons utilisé ce mot un peu à tort et à travers, sans apprécier véritablement la portée du vrai pardon sur les EMOTIONS, alors que c’est dans l’impact affectif que réside le vrai bienfait. Sans ressentir le pardon à ce niveau-là, on ne peut vraiment extirper de soi la souffrance morale, la tendance à la colère ou d’autres émotions qui pourraient s’y être développées.

Le pardon ne peut se faire du bout des lèvres, il doit émaner du cœur. Car, voyez-vous, l’acte d’oublier le tort qu’on vous a causé ne vient pas de la raison, mais du cœur, qui est le foyer de l’Amour. Cet Amour n’est pas celui que vous exprimez physiquement, mais émane du tréfonds de votre être. Il n’a rien à voir avec l’amour physique, ou peu.

Dans votre culture, on vous a enseigné qu’il y a le bien et le mal. Mais comment décrire ces notions ? Le bien est agréable et le mal est désagréable, voilà à peu près tout sur quoi fonder votre jugement, n’est-ce pas ? Pourtant, comment sauriez-vous qu’une chose est bonne, si vous n’aviez aucune idée du mal ? Et vice versa, comment pourriez-vous dire qu’une chose est mauvaise, si vous pouviez la comparer au bien ? L’argument s’applique dans les deux sens, d’accord ? Souvenez-vous : le principe fondamental est l’équilibre.

Vivre sans pardonner, c’est comme vivre dans ses détritus : c’est sale, cela pue et c’est malsain. Comme, physiquement, la seule façon de remédier à la situation est d’enlever les déchets, spirituellement, la seule solution consiste à faire le nettoyage intérieur, c’est-à-dire à ressentir intérieurement l’effet du VRAI pardon.

Le ressentiment est plus prompt à obstruer le « pipeline » de la manifestation spirituelle que n’importe quoi d’autre. C’est pourquoi, dans votre société, les FRUITS DOUX de cette manifestation vous échappent; vous faites plutôt une abondante récolte des fruits amers de vos aberrations mentales et émotives.

Le principe du pardon est donc l’équilibre. Supposons que vous ayez une déconvenue quelconque, que faites-vous ? La ressassez-vous ou, une fois ce moment désagréable passé, l’oubliez-vous pour passer à autre chose ? Comment traitez-vous ceux qui vous ont offensés ? Laissez-vous la rancœur ou la colère s’enraciner en vous ou, une fois la crise passée, vous libérez-vous de ces émotions négatives pour laisser la vie reprendre ses droits ? Qu’arrive-t’il aux auteurs des torts causés ? Avez-vous décidé de les ignorer ou de les affronter ? Si vous les affrontez, de quelle façon vous y prenez-vous et comment résolvez-vous la situation intérieurement ? Êtes-vous prêts à véritablement pardonner aux autres, ou ne faites-vous que marmonner des mots vides de sentiments ?

Les sentiments ? OUI, LES SENTIMENTS, LES EMOTIONS ! Vous les ressentez, mais que se passe-t’il ensuite ? Si on vous blesse vraiment, vous êtes touchés non seulement au niveau cérébral, mais également au niveau affectif. Par conséquent, votre pardon doit émaner de la raison et du cœur. Et pardonner ne signifie pas écarter l’expérience de la pensée en espérant l’oublier. Ce n’est pas pardonner, c’est oublier, et cela n’effacera pas la blessure. Car, voyez-vous, le pardon qui vient du cœur est une sorte de purification; et, bien qu’intellectuellement vous n’oubliiez jamais la blessure causée, l’émotion liée à la blessure sera dissoute. Ce n’est pas l’acte qui est l’objet du pardon, c’est la personne !

Que sont les émotions ? De l’énergie en mouvement. De L’ENERGIE EN MOUVEMENT, pas de l’énergie inerte ! L’énergie émotive se régénère et, que vous le vouliez ou non, toute réaction émotive crée ! A vous de choisir ce que vous créez, mais vous en assumez la RESPONSABILITE.

En vérité, vous ne pouvez imputer la responsabilité de votre « bonne fortune » ou de votre « mauvaise fortune » à quiconque. Vous-mêmes êtes les artisans de votre destin et vous créez votre réalité, bonne ou mauvaise (en apparence), par vos émotions profondément ressenties.

L’amertume est un sentiment qui souvent remonte à des vies antérieures et qui continuera à vous hanter tant que vous n’en aurez pas pris conscience et que vous ne l’aurez pas définitivement purgé de votre être.
La majorité des gens ploient sous le poids des ressentiments accumulés au fil de nombreuses existences. Pourquoi toute cette hostilité dans le monde ? Cette avalanche de procès ? Tout cela persistera jusqu’au jour où vous comprendrez vraiment à la fois le mécanisme par lequel s’engendrent les sentiments négatifs et l’effet durable (se répétant souvent de vie en vie) qu’ils ont sur les relations avec vos semblables.
Voyez l’hostilité entre les races ! Entre les nations ! Voyez le nombre de divorces, d’avortements, d’actes de violence insensés, de procès en justice ! Toutes ces actions sont des manifestations de colère et de ressentiments accumulés sur plusieurs vies. Après tout, elle ne sont que des leçons bien que, dans certains cas, elles atteignent des proportions considérables, aux ramifications sans fin. Les guerres, les procès, la violence en général, toutes ces énergies créées par les émotions sont sur le point d’atteindre leur paroxysme et leur dénouement et quand l’heure aura sonné, la conflagration sera gigantesque et la dévastation inouïe.
La lassitude est grande dans votre société ! La simple survie exige de durs combats et, pourtant, si la Vérité était connue, on saurait que la solution réside en l’âme de chaque individu sur la planète. A partir du moment où l’on passe l’éponge sur les erreurs du passé, on renonce à la vengeance, cause de tous ces troubles. Chacun revendique les fruits de la justice. Eh bien, chélas (disciple en sanscrit), vous les aurez les fruits de la justice, car vous créez exactement ce en quoi vous avez mis votre énergie.

Le véritable pardon naît de l’amour, de l’amour que vous éprouvez les uns pour les autres, l’amour de tout, sans discrimination quant à la couleur ou à la forme. Chacun de vous est apparenté à tout ce qui existe dans l’univers et vous n’êtes qu’une partie du tout. Ainsi, la rancune que vous pourriez avoir contre qui que ce soit ou quoi que ce soit rejaillit sur vous. Pensez-y chélas. L’homme est l’otage de ses propres réalités. Vous-mêmes êtes personnellement responsables des circonstances de votre vie, de votre bonne ou mauvaise fortune.

Vous n’êtes pas victimes des circonstances, mais de votre insensibilité, de votre dureté. Le destin de la planète est inéluctable, le point de non-retour est passé depuis longtemps. Cette année, chacun de vous devrait prendre la résolution d’examiner les causes de ses rancunes et de les extirper, NON PAS DE SES PENSEES, MAIS DE SON COEUR.

Vous ne pouvez pas changer les sentiments profonds de qui que ce soit, sauf les vôtres, mais vous pouvez désormais prendre la résolution de changer d’attitude face aux circonstances de la vie.

Croyez-vous que l’on vous soit redevable de quoi que ce soit ? Vraiment ? Pourquoi rejeter la responsabilité sur autrui ? Pourquoi ne pas commencer par l’ennemi intérieur ? Et comment pouvez-vous espérer obtenir le pardon des autres si vous gardez rancune ? Souvenez-vous : les énergies engendrent leurs pareilles. Cessez de sermonner autrui sur ses rancunes et ses problèmes, quand vous-mêmes êtes prisonniers des vôtres.

Vous avez tendance à accorder le pardon en fonction du degré de la « transgression ». Vous variez l’ampleur de votre pardon en disant, par exemple ! « Ca ira cette fois, mais vous me devez quelque chose en retour ». Allons donc, ce n’est pas pardonner ! Le véritable pardon est absolu et n’exige rien de l’auteur de la blessure, sauf de sincères excuses. Le fait de pardonner par degrés est l’équivalent d’un jugement et vous savez tous ce que cela signifie. Qui peut se permettre de juger ? Ce n’est pas à vous de juger. Je vous dis cela d’emblée. Ce que vous affirmez essentiellement est ceci : « Bon, très bien, j’accepte vos excuses, mais étant meilleur que vous (dans ce cas), je vais décider de la manière dont je vais vous pardonner et j’ai décidé que vous avez une dette envers moi ! ». Dans ce cas vous n’avez pas passé l’éponge et la rancune subsistant en vous finira par éteindre la Lumière intérieure.
Sans cette Lumière, vous ne pourrez jamais créer par la Lumière. Toutes vos créations vont naître des ténèbres et ne vont engendrer que leurs pareilles.

N’oubliez pas non plus qu’il n’est pas de votre ressort de juger sur la validité des excuses invoquées par autrui. Tout ce que vous pouvez faire est accepter ou non l’excuse qu’on vous offre, et de pardonner. Les autres devront s’accommoder de leurs émotions, comme vous-mêmes devrez vous accommoder des vôtres. Si vous passiez moins de temps à juger l’honnêteté de vos semblables et plus de temps à juger la vôtre, les querelles et la violence diminueraient. Si la Vérité était connue, vous seriez tellement occupés à faire le ménage de votre monde intérieur que vous n’auriez pas le temps de remarquer les défauts du voisin.
Le refus de pardonner est comme un parasite, qui a besoin d’un hôte dont il se nourrit et sur lequel il vit et se développe. Il continuera à ronger son hôte jusqu’à ce qu’il l’ait complètement dévoré.

La colère et la rancœur s’affermissent jusqu’au point où vous trouvez de bonnes raisons de manifester ces sentiments envers tout le monde. C’est la tactique de l’ennemi de Dieu. La colère, l’amertume et la rancune vous séparent de Lui, car le siège de ces émotions est également le cœur.

Le monde actuel est dominé par la colère, car l’être humain renie ses émotions. L’homme veut tout résoudre par la raison; toutefois la colère n’est pas de nature rationnelle, mais émotive, et il est impossible d’aborder une émotion sous l’angle de la raison car celle-ci ne participe pas de la même nature. Vous pouvez raisonner sur les sentiments, vous pouvez les analyser logiquement et classer dans les tiroirs de la mémoire les sentiments de colère découlant des torts ressentis, mais cela ne signifie pas que vous les avez éliminés.

Pour se libérer des pulsions négatives, il vous faut les éliminer, non pas simplement les ranger dans un coin sombre de vote esprit. Ces pulsions viennent du tréfonds de votre être et doivent être filtrées à ce niveau-là. Vous pouvez passer un nombre infini d’heures sur le divan du psychiatre à parler de vos sentiments, mais tant que vous ne les aurez pas extirpés des sombres « placards » de votre mémoire, vous ne pourrez jamais dépasser votre état actuel.

Non, ce n’est pas facile : tout succès passe par de grands efforts ! Si vous êtes dans cette troisième dimension, c’est pour apprendre et croître. Et votre évolution se fait au prix d’une grande persévérance, surtout si vous voulez une expérience enrichissante. Si vous tenez à vous élever au-dessus de votre état de développement actuel, il vous incombe de regarder la réalité en face et de voir objectivement vos actions, vos émotions et les « situations » que vous créez.

Le pardon est un des grands tests de l’expérience tridimensionnelle, et l’un des plus difficiles à passer ! La majorité des gens sont tellement remplis de ressentiments et de rancœur que leur conscience s’est voilée. Ils ne se souviennent plus des causes de leurs états négatifs. Ils sont tout simplement en brouille avec le monde. Multipliez ces émotions par cinq milliards: vous verrez la réalité que vous avez créée !

Un effort éphémère sera insuffisant pour remédier à la situation, compte tenu des longues années pendant lesquelles vos sentiments négatifs se sont formés. Mais tout est possible dans la Lumière et tout pardon passe par Elle. Dans vos prières, demandez la force de pardonner à tous ceux qui vous ont offensés. Ce n’est qu’à cette condition que vous trouverez la paix de l’âme. Tout repose sur l’harmonie, chélas.
Adressez-vous à la Lumière. Vous vous rendrez compte qu’en Elle, il n’y a ni colère, ni larmes, ni malveillance, seulement la Lumière, et aucune ombre ne peut la pénétrer sans être complètement annihilée.

Si vous tenez à éliminer complètement l’amertume, la tristesse et toutes les émotions « négatives », commencez par passer l’éponge sur les torts qu’on vous a causés. Le pardon est une des armes les plus puissantes que vous possédiez contre l’ennemi.

Je vous vois en train de rouler les yeux d’ennui et de vous dire : « Encore cette sensiblerie et ces fadaises nouvel-âgistes ! ». Appelez cela comme vous voulez, cela n’a rien à voir avec le Nouvel-Age, c’est aussi ancien que l’univers. Et pour ce qui est de la sensiblerie, elle est de loin préférable à la haine et au meurtre, et plus saine !

Personne ne vous dit d’oublier, tout simplement d’apprendre à pardonner. Et devinez : une fois que le vrai pardon est accordé, l’éponge passe automatiquement !

Si le trouble régnant sur la planète ne vous incommode pas, eh bien, continuez sur cette voie. Si vous êtes fatigués du désordre (comme vous prétendez l’être), passez aux actes et cessez de vous plaindre et d’attendre que les vaisseaux viennent vous sauver.

VOUS avez créé vos problèmes, à VOUS de le régler ! Alors cessez de vous apitoyer sur votre sort et de pleurnicher, et prenez-vous en main ! Cessez de montrer les autres du doigt et de vous plaindre des mauvais traitements qu’ils vous infligent injustement. Vous avez passé beaucoup de temps à pourchasser le diable, alors que vous l’abritez depuis toujours dans vos émotions négatives.

Merci de l’attention que vous manifestez pour ces questions ! Vous êtes dans la phase finale de votre période d’apprentissage dans cette troisième dimension, et les tests les plus durs ne sont pas encore arrivés.

Pourtant, soyez assurés que vous avez le pouvoir et les moyens de vous en sortir victorieusement, et que les tests que vous devez affronter ne sont jamais au-dessus de vos capacités. Les leçons ne sont difficiles que dans la mesure où vous les concevez comme telles. Votre succès est à la hauteur de vos efforts.

Nous considérons chacun de vous comme un être important et béni. Nous ne déploierions pas autant d’efforts sans le ferme espoir que vous réussirez. Plus vous approchez de la « ligne d’arrivée », plus les tests sont durs. La Lumière est constamment avec vous, comme nous d’ailleurs. Si vous vous trouvez acculés dans un coin, levez les yeux, car vous n’êtes jamais seuls.

Le moment est venu de vous mettre au travail. Allez en paix, dans l’Amour, dans la Lumière et dans la grâce du pardon.
Puissent vos résolutions, au seuil de cette année, être imprégnées de la Lumière et de l’esprit du pardon envers tous ceux qui font encore l’objet de votre rancune. Pardonnez à ceux qui vous ont offensés et ainsi vous déverserez sur votre âme le baume de la guérison !

Je suis Germain.
Salut.

Partagé par : www.terrenouvelle.ca - Terre Nouvelle - Portail vers la Spiritualité

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.

N'oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout,
écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider.

Les Flammes La Flamme Violette

 


 
Publié sous : Enseignements des Guides Célestes
 
1 251 Visites
Print Friendly, PDF & Email

Votre aide est Importante…

Vous appréciez ce site
et voulez le soutenir ?

Vous pouvez contribuer en faisant un don via Paypal.

Avec tout mon Amour... Merci !


$ CAD
€ EUR

Abonnez-vous par courriel…

Et recevez les nouveaux messages à tous les jours... Une fois par jour

Entrez votre adresse e-mail:

Livré par FeedBurner

Utilisateurs en ligne

45 Utilisateurs en ligne