Publié sous : Le Pouvoir créateur du Son Les Décrets
 

La prière parlée est plus efficace
que la prière silencieuse« Le Pouvoir créateur du Son »
 
Chapitre 2

 

La Genèse nous dit que Dieu démarra le processus de la création en parlant. Il dit: « Que la lumière soit » et l’univers fut.

Le son est-il si puissant ? Eh bien, il ne se contente de traverser nos tympans. Nous savons qu’il peut être une force considérablement destructrice — la note aiguë qui fait voler un verre en éclats, le bang qui fait que le plâtre se lézarde, le coup de feu qui déclenche une avalanche.

Mais le son peut être aussi une force constructive, ainsi que le découvrent chaque jour les médecins et autre praticiens de la santé. Les ultrasons (ondes sonores à très hautes fréquences) sont utilisées pour toutes sortes de choses : nettoyer les plaies, diagnostiquer les tumeurs, pulvériser les calculs rénaux . Un jour, on les utilisera même pour donner des médicaments au corps humain, et on pourra lors se passer d’aiguilles désuètes.

Les scientifiques font des recherches sur l’impact du son sur le cerveau. Certaines musiques classiques, comme celles de Bach, de Mozart et de Beethoven, possèdent tout un éventail d’effets positifs, comme l’augmentation temporaire du quotient intellectuel (QI), le développement de la mémoire et l’accélération de l’apprentissage. Certain praticiens de médecine alternative travaillent à guérir les organes à l‘aide de certains sons spécifiques . D’autres chercheurs examinent les effets de certains sons émanant de la voix humaine dans la prière et le chant.

 

Le son, énergie de la création

Certaines personnes chantent pour se détendre ou pour se guérir. D’autres le font pour contacter Dieu et l’infini. Mais beaucoup découvrent que le son est une énergie qui a e pouvoir de créer. En utilisant l’énergie du son de la bonne manière, nous pouvons améliorer chaque aspect de notre vie.

Durant des siècles, les mystiques ont déclaré que le son crée la matière .(Un mystique est une personne qui cherche le contact direct avec Dieu). Ils croient que le monde est fait d’une infinité de combinaisons de schèmes sonores et que toutes les choses vivantes — de la plus grosse étoile à la plus petite fleur, incluant vous et moi — sont des condensations d’ondes sonores .

C’est peut-être difficile à comprendre, et encore plus à admettre. Toutefois jusqu’à un certain point, la science a corroboré les assertions des mystiques. A l’échelle cosmique, il y a aujourd’hui de bonnes raisons de croire que le son a laissé son empreinte sur les galaxies. Des scientifiques font valoir que les galaxies ne sont pas dispersées au hasard, mais qu’elles sont disposées en groupes réguliers. Ils laissent entendre aujourd’hui que ce sont des ondes sonores primordiales qui ont contribué à créer ces schémas réguliers.

A plus petite, Hans Jenny, un scientifique suisse, s’est amusé à faire passer des ondes sonores à travers différentes matières malléables, comme la pâte et le sable. Les dessins créés par ces ondes sonores, nous permettent d’entrevoir la façon dont s‘effectue la création par le son.

 

Et le chant des six cieux
Était non seulement entendu
Mais vu
La vision d’Isaïe
Texte judéo-chrétien du IIe siècle

 

Comment les chants et les mantras se rendent maître du son

Le son par lequel toutes choses sont créées n’est pas n’importe quel son. C’est le Verbe de Dieu. Les mystiques hindous, bouddhistes et juifs croient que ce Verbe crée et imprègne tout ce qui existe. S’il faut en croire les mystiques, le Verbe est la force créatrice la plus puissante de l’univers

Il existe un moyen qui nous permet de mettre cette force à notre service. Les mystiques de l’Orient et de l’Occident se sont unis au pouvoir de la création en répétant des mantras parlés et les noms de Dieu.

Un mantras est un mot ou une combinaison de mots tenus pour sacrés. Beaucoup de mantras sont composés de mots en sanskrit. Selon la tradition hindoue, les mantras ont été reçus par des sages, inspirés par Dieu, qui ont su écouter les tons fondamentaux de l’univers.

Les mystiques hindous et bouddhistes croient que les mantras peuvent libérer des forces créatrices ou destructrice. Certains écrits hindous nous disent que des yogis ont utilisé des mantras, accompagnés de visualisations, pour allumer des feux, matérialiser des objets physiques (comme de la nourriture), provoquer la pluie et même influencer le résultat de batailles.

Mais leur but premier n’était pas de produire des changements physiques. Ils croyaient que les mantras les aidaient à obtenir l’illumination et l’union avec Dieu en leur apportant protection et sagesse, en améliorant leur concentration et leur méditation, ou simplement encore, les ramenant à Dieu.

Les hindous et les bouddhistes ne sont pas les seuls à avoir utilisé le pouvoir du Verbe. Les prières sont dites, chantées et psalmodiées dans les églises, les temples et les mosquées autour du monde. Les chrétiens disent le Notre Père à voix haute à l’église. Les juifs donnent le Shema dans leurs synagogues. Certains moines chrétiens psalmodient leurs prières. Peut-être la pratique en est-elle aussi répandue parce que les gens de bien des religions reconnaissant instinctivement l’efficacité de la prière parlée.

 

Le pouvoir énergisant des chants grégoriens

Un groupe de moines bénédictins découvrit un effet bénéfique inattendu attribué aux chants grégoriens: retrouver plus d’énergie.

En 1967, le Français Alfred Tomatis, physicien, psychologue et spécialiste de l’oreille, étudia l’influence des chants grégoriens sur les moines bénédictins. Pendant des centaines d’années, ils avaient observé un horaire rigoureux, ne dormant que quelques heures par nuit et chantant de six à huit heures par jour. Lorsqu’un nouveau supérieur changea leur horaire et leur enleva les chants, les moines devinrent fatigués et léthargiques. Plus ils dormaient, plus ils semblaient fatigués.

On fit appel à Tomatis pour trouver ce qui n’allait pas. Il était convenu que les chants grégoriens (ainsi que l’écoute de certaines musiques) contribuaient à donner de l’énergie à l’intellect et au corps. Il alla jusqu’à dire que les moines chantaient pour se « recharger ». Il réintroduisit donc la psalmodie de certains sons tuants : les moines retrouvèrent rapidement assez d’énergie pour reprendre leur emploi du temps habituel. Les moines, probablement à leur insu, avaient découvert le pouvoir du son ,en particulier celui de la prière récitée ou psalmodiée.

 

FIAT

LUMIERE INFAILIBLE DE DIEU,
JE SUIS CELUI/CELLE QUI FAIT APPEL
A TA PERFECTION
EN ACTION EN MOI MAINTENANT

 

La prière est efficace. Cela ne fait presque pas de différence qui vous priez; le simple fait d’exprimer un désir à une puissance supérieure donne des résultats.

 

Un ange explique à Carla
pourquoi elle devrait prier à voix haute

Lorsque Carla entendit parler des décret pour la première fois, elle ne pouvait comprendre pourquoi elle devait les dire à haute voix. « J’étais naturellement encline au silence et à la méditation, dit-elle, et je ne voyais dans les décrets que des vers stupides ».

Un ami continua de l’encourager à utiliser les décrets, si bien qu’un jour elle décida de s’y essayer de nouveau. Elle récita une prière en silence : « Dieu, explique-moi pourquoi je devrais le faire. Si les décrets renferment quelque valeur ou agissent de façon positive, montre-le moi ! » Dès qu’elle commença à donner le décret « JE SUIS la flamme violette » (page 74) elle fit l’expérience suivante durant laquelle un ange répondit à sa prière :

Je sentis que je m’élevais à un autre niveau de conscience. Une intense lumière d’un banc-rosé m’enveloppait et, derrière moi, j’entendis le battement de puissantes ailes qui se rapprochait. Je sus intuitivement que c’était un ange. Je me rendis compte que j’étais toujours en train de récite le décret. Je vis les mots se transformer en énergie pour devenir une sphère de brillante lumière blanche juste devant mes lèvres. Cette sphère, une fois constituée, fut « cueillie » par deux très belles mains qui disparurent avec elle à la vitesse de l’éclair Puis la vision s’estompa.

Tout cela se passe en une fraction de seconde . La lumière autour de moi diminua, je retrouvai graduellement ma conscience ordinaire. Je ne sais qui était cet ange, mais je sais désormais avec précision ce qui se passe lorsque nous récitons des décret. Et je n’ai cessé dealer réciter depuis lors.

[signoff] Publié sous : Le Pouvoir créateur du Son Les Décrets
 

Votre aide est Importante…

Vous appréciez ce site
et voulez le soutenir ?

Vous pouvez contribuer en faisant un don via Paypal.

Avec tout mon Amour... Merci !


$ CAD
€ EUR

Abonnez-vous par courriel…

Et recevez les nouveaux messages à tous les jours... Une fois par jour

Entrez votre adresse e-mail:

Livré par FeedBurner