Publié sous : Enseignements Enseignements des Guides Célestes
 

Se soigner des Peurs

Enseignements de Sérapis Bey

 

Nous entrons maintenant dans le vif du sujet. Les moyens de vous débarrasser de vos peurs ne manquent pas. Encore s’agit-il de les appréhender sous leur forme première. Dans la peur se trouve des énergies. Elles sont vivantes et nous allons leur donner un nom. Je vous laisse le soin d’imaginer comment vous aimeriez les nommer.
Pour ma part, je vais utiliser les lettres contenues dans le mot peur et j’appellerai, comme exemple, les énergies de peur : REPU. Dans « repu », il y a 2 sens différents : repu signifiant bien alimenté, bien nourri, ou re-pu : …. Vous comprenez.

Je vais vous montrer comment je traiterais ma peur si j’étais encore sur terre.
Je suis dans une situation où je risque de perdre ma maison ou mon appartement. Il est clair que pour en être arriver là, il aura fallu que je passe par des moments difficiles financièrement. Comment vais-je réagir, moi qui ai appris la maîtrise et qui ne devrait plus avoir peur. Je suis dans une impasse. Ma femme pleure tous les jours, mes enfants sont turbulents à cause de leurs inquiétudes de nous voir perturbés.
Je vais m’isoler dans une chambre de ma maison pour parler avec Repu :
« J’ai tout donné pour ma famille, pour qu’elle soit bien logée, bien à l’abri. Toi, qu’est-ce que tu as fait ? »
Évidemment, Repu ne peut me répondre, mais active son centre énergétique pour me faire remarquer qu’il est bien présent et prêt à attaquer.
« Repu, je n’ai plus rien à perdre. J’ai appris à me battre, à ne pas me laisser amoindrir si facilement »
Les énergies de Repu commencent à tournoyer autour de moi. Je continue :
« Tu n’es pas à ta place. Tu n’as pas de place dans mon mental et encore moins dans mon cœur. Repu, je sais que si je t’y invite, tu mangeras toutes mes forces et je ne pourrai plus lutter contre la vente forcée de ma maison ».
Repu s’incline et sort de la pièce. Je me retrouve étonnée de ne pas avoir accepté cette peur, inutile, étant donné que la situation est déjà concrète dans la réalité. J’appelle alors mes aides célestes pour trouver la meilleure solution pour moi et ma famille et nous donner la force de continuer, solidaires et confiants.
Si je m’étais laissé prendre par Repu, je serais atterré et n’aurais plus aucune vitalité pour reloger les miens.

Vous devez donc comprendre, par cet exemple, que la peur n’est pas étrangère à votre quota énergétique, mais qu’elle se différencie et qu’il est possible, par ce dialogue interne, de la neutraliser sans pour autant la rejeter.

Vous tous, qui êtes sur la terre, êtes dans l’expérience que vous avez choisi de vivre. Et tous, vous êtes conditionnés par vos peurs, que vous soyez pauvres ou nantis.

Certains sont nés dans une famille où tout se paie et où ils ont, dès le plus jeune âge, la vision que l’argent est pour quelques privilégiés seulement. Dès l’enfance, un tableau est inculqué dans chacune des petites têtes et des petits cœurs.

Avec la notion de richesse et de pouvoir inculquée dans un être, dans une famille riche, il est plus facile de rester dans la foi d’abondance, tandis que dans une famille modeste, il faudra d’abord oser, croire en vous, en vos possibilités de ne plus manquer.

De quoi a peur un homme riche ?
Inconsciemment, il a peur pour son argent, ses affaires et çà lui prend toute son énergie, il a peur de ne plus avoir le temps, et de temps pour lui, pour ses enfants, pour ses hobbies, etc. et la peur l’empêche de voir le plus important.
Cette peur qui s’amplifie au fil des ans devient souvent incontrôlable et cet être est de plus en plus anxieux et colérique, ne voyant que les petits problèmes minuscules devenant des monstres géants. Il ne peut plus trouver la paix et se remplit de plein de substances euphorisantes pour oublier sa peur.
Dans ce cas, aucun travail ne peut se faire avant qu’il ne prenne vraiment le temps d’analyser ses peurs.

Vous n’êtes pas dans un monde calfeutré, caché, vous êtes dans le plein apprentissage, vous devez enfin enlever cette deuxième peau qui vous tient prisonnière : la peur.

Dans la famille modeste, vous auriez eu des peurs quelque peu différentes. Peur de ne pas avoir suffisamment pour ce dont vous avez besoin, vous et votre famille, comme biens vitaux.

La peur n’est pas la même que vous la regardiez de l’intérieur ou de l’extérieur.

De l’intérieur, l’énergie se situe dans le chakra racine et utilise votre assise pour se fortifier et vous déstabiliser. Elle est le déclencheur de vos problèmes digestifs, car elles usent l’énergie nécessaire aux organes liés à ce centre vital.
La meilleure façon de vider cette roue de ces énergies dévastatrices est un repli sur soi-même et une écoute intérieure profonde, avec analyse des raisons de cette perte d’équilibre.
Il n’est pas nécessaire de passer entre les mains d’un thérapeute, car la solution se trouve en vous.
Pourquoi craindre, que craindre ? La vie n’est-elle pas l’illusion d’une autre vie, celle de votre âme ? La vie est la cour de récréation entre chacune des périodes intensives d’enseignement, dans l’Au-delà. La pratique, mes frères et sœurs, est la seule chose qui puisse vous faire comprendre la théorie. Elle est indispensable à chaque âme, à chaque être. Si vous êtes ici, c’est pour appliquer ce que vous aurez appris dans le Ciel, mais pas pour vous faire tomber dans des pièges, seulement pour vivre des expériences qui pour vous ne sont que des reproductions des mises en scène déjà écrites dans l’Au-delà.
Quelles peurs ? Pourquoi ?
C’est par vos conditionnements que vous avez créé la peur !
Les peurs principales dont nous avons parlées ne sont que terrestres. On ne peut manquer de rien dans le Ciel et comme vous êtes habilités à reproduire ce qui a été écrit « là-haut », cela ne peut être dans le manquement, puisque cela n’existe pas dans votre Pays originel.
C’est vous, à cause de vos peurs, qui créez des situations identiques à celles que vous craignez. Alors cessez de vous inventer des plans de vie qui risquent de se produire à cause de vos peurs. Regagnez la confiance que votre âme vous a donnée et qui était dans votre esprit à votre naissance sur terre.

Vue de l’extérieur, c’est un peu différent.
Vous avez peur de la vie en général et surtout des personnes qui vous entourent et des problèmes dont vous n’êtes pas détenteurs, mais qui touchent indirectement votre situation et celle des vôtres.
Cette énergie de peur est un concentré existant dans l’égrégore des énergies mélangées de toute l’humanité. Et ce concentré a été créé par vous, par vos conditionnements et vos pensées incontrôlées et débridées. Vous puisez inconsciemment dans cette cuve destinée à recueillir toutes les énergies de même vibration qui sont celles des peurs, mais aussi de la dévalorisation, du manque d’estime pour vous-même, du manque de confiance en général, etc.
Aussi, en puisant dans cette réserve, vous recevrez, en plus des ondes de peurs, toutes ces autres énergies qui se rajouteront à toutes vos angoisses.
Les phobies proviennent de cette réserve. Lorsque vous êtes obnubilés par une peur quelconque, vous faites un canal direct avec cet égrégore et tout peut s’écouler dans votre réserve personnelle d’énergies.
A force de laisser ouvert ce canal en alimentant vos pensées par ces mêmes peurs, vous devenez débiteurs de paniques orchestrées par toutes ces énergies mélangées.
Réfléchissez, fermez cette vanne qui ne vous appartient pas et qui vous freine dans votre vie.

Il n’est plus nécessaire aujourd’hui de contribuer à alimenter cet égrégore par vos peurs. Dites-vous bien que lorsque vous avez un problème à régler, si vous y ajoutez votre peur, elle ne résoudra rien, elle sera un poids supplémentaire qui vous paralysera, qui perturbera votre vision, qui compliquera la résolution du problème. Ceux qui sont dans la crainte et qui n’arrivent pas à s’en défaire doivent absolument travailler sur leur maîtrise en se refusant d’avoir peur, en chassant leurs pensées dès qu’une idée de peur surgit, en les remplaçant par des couleurs (à répéter à haute voix, le temps nécessaire à la pensée de quitter le mental) ou par des phrases contraires :

« Je suis enveloppée d’un manteau de Lumière. Dieu est Mon Protecteur. Je ne risque rien. Il me donne tout ce dont j’ai besoin pour vivre, moi et ma famille. Il m’offre son Amour qui est le plus authentique et véritable. Je ne manquerai de rien »

Répétez ces phrases tous les jours, inscrivez-les sur votre miroir, votre frigidaire, au-dessus de votre télévision, etc.

DIEU EST AMOUR. IL N’ABANDONNE JAMAIS AUCUN DE SES ENFANTS. SI VOUS LUI FAITES CONFIANCE, IL POURRA AGIR DANS VOTRE VIE, CAR VOUS LUI DONNEZ AINSI LE CODE D’ACCES A VOTRE LIBRE-ARBITRE.

L’Amour de Dieu est la meilleure assurance contre les bris de cœur, d’âme et d’esprit. Et c’est gratuit ! Il suffit d’y croire et d’accepter Sa participation dans votre chemin de Vie.
Vous êtes libres et Dieu n’imposera jamais rien. C’est à vous de Lui demander.

La peur est l’antidote de la joie de vivre et de la sérénité. Lorsque vous êtes dans la peur, vous ne voyez pas ce qui vous est déjà acquis, la part de liberté, de bonheur et de félicité que vous vous êtes octroyés, de manière souvent bien difficile. La peur rend aveugle. Vous craignez de perdre un amour : vous n’appréciez plus cet amour. Vous êtes inquiets pour payer vos factures : vous vous fermez à la bonne humeur et à l’amitié, restant blottis dans vos frayeurs et incapacités de vous en débarrasser. Que vous ayez peur ou non ne changera rien à l’échéance immédiate du problème soulevé par la peur, si ce n’est que votre force vitale en est amoindrie et que vous ne pourrez plus faire face facilement aux expériences de la vie.

Si vous arriviez à prendre conscience de tout ce que je viens de vous dire, vous vous efforceriez à vaincre votre obstination provoquée par des habitudes ancestrales que vous avez, sans le savoir, suivies.

Nous pourrions encore prendre plusieurs exemples où la peur joue un rôle de déstabilisateur.

J’ajouterais simplement ceci : tout ce qui a été annoncé vous fait peur, mais vous laissez le rideau, qui vous ouvre un champ de prédictions du Nouveau Monde, fermé.
Vous allez lire toutes sortes de prévisions futuristes, qui sont justes ou non. Par contre, jamais vous ne vous arrêterez bien longtemps sur les messages parlant de la beauté paisible et harmonieuse du Monde qui se crée sur terre. C’est cela une naissance. Lorsqu’une femme va accoucher, les futurs parents pensent davantage aux souffrances de l’accouchement ou au bébé à venir ? C’est ce miracle de la Vie qui aide à passer au-dessus des moments difficiles. Voyez le miracle de la Renaissance de votre Planète et non ses contractions.

La peur, mes chers, laissez-la derrière vous et regardez devant. C’est ainsi que votre nouvelle vie commencera, avec foi, espoir et équilibre.

D’autres Enseignements de Maître Sérapis Bey sont disponibles sur le site
LUMIERES de L’AU-DELÀ.

Diffusion: www.lumieresdelaudela.com © 2005
 

Partagé par : www.terrenouvelle.ca - Terre Nouvelle - Portail vers la Spiritualité

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source.

N'oubliez pas, utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors utilisez le et surtout,
écoutez ce que vous dicte votre coeur ; Il détient la vérité, laissez le vous guider.

Publié sous : Enseignements Enseignements des Guides Célestes
 
1 309 Visites
Print Friendly, PDF & Email

Votre aide est Importante…

Vous appréciez ce site
et voulez le soutenir ?

Vous pouvez contribuer en faisant un don via Paypal.

Avec tout mon Amour... Merci !


$ CAD
€ EUR

Abonnez-vous par courriel…

Et recevez les nouveaux messages à tous les jours... Une fois par jour

Entrez votre adresse e-mail:

Livré par FeedBurner

Utilisateurs en ligne

52 Utilisateurs en ligne